Une dictée au fil des mots

Pour cette deuxième édition de la dictée au sein du festival Livres dans la Boucle à Besançon. Sorj Chalandon, un ancien journaliste de Libération, du Canard enchainer et auteur de plusieurs romans, a testé l’orthographe des participants. Ce Samedi 22 Septembre 2019, à 10 h 00, les 146 participants vécurent une expérience unique et atypique.

Sorj Chalandon - dictée-
Sorj Chalandon dictant « Citadelle m’était contée »

« Citadelle m’était contée » est un récit créé par Sorj Chalandon pour l’occasion. Au fil de ses mots on redécouvre la Citadelle de Besançon et son histoire, les pièges orthographiques et grammaticaux ponctuant chaque phrase. 

C’est dans une bonne ambiance et quelques notes d’humour du conteur «  Les Goths, pas Légo hein », que se sont déroulées les 50 minutes de dictée.

 

 

La correction de la dictée

La correction se fit par 10 professeurs de Français du CLA (Centre de Linguistique Appliquée), et les résultats ont été transmis dans l’après-midi.

Correcteurs de la dictée
Correcteurs ce concertant

Les gagnants de la dictée

Le gagnant, Philippe Dessouliers, a fait une seule faute, mais ayant remporté le premier prix l’année précédente, il laissa galamment sa place à la personne arrivée en deuxième position, avec 3 fautes, Agnès Morizet. Les lots pour les 3 premiers étaient : un stage de langue au CLA ; un bon d’achat de 200 € en librairie ; un bon d’achat de 100 € en librairie.

 

Timeline JS du salon et de la dictée

Bénédicte témoigne : 

La passion de la dictée

Bénédicte, participante de la dictée
Bénédicte

Bénédicte est une amoureuse inconditionnel des mots. Elle réalisa cette dictée organisée dans le cadre du festival Livres dans la Boucle, à Besançon ce samedi 21. Lors de cet exercice qu’elle a fait pour s’amuser, son orthographe et sa grammaire ont étaient mise à rude épreuve.

Cette femme plein de gentillesse à trouver la  dictée difficile, plein de piège, mais « c’est le jeu » dit-elle en riant. Elle trouva ce moment sympathique et agréable. Toutefois elle préfère les testes remplis de d’embuche grammatical, plutôt que ce avec de nombreux pièges sur des noms propres. Elle espère pouvoir revenir l’année prochaine afin de ce soumettre de nouveau à cet exercice complexe.

Bénédicte vient tous les ans au festival, mais essaye aussi de ce partager avec les journées du patrimoines. « C’est un crève coeur pour moi, je voudrais faire les deux à fond. » sourit-elle.

C’est la première fois qu’elle réalise la dictée, dans ce cadre. Elle s’est inscrite sur le site de macommune.info, même site où elle a regardé le programme du festival en avance.

Une diversité remarquable

Elle parle plusieurs langes, français, anglais, allemand, italien et un peu d’espagnol. Pourtant c’est bien en français qu’elle lit. Elle aime transmettre son intérêt des langues et des mots dans des cours particulier qu’elle donne.

« Je lis beaucoup, j’aime les livres » raconte-t-elle. Bénédicte aime varié ses lectures entre des romans contemporains, et des grands classiques. Mais ils faut tous qu’il remplissent un critère  primordial : être bien écrit, dans un bon français. Elle apprécie tout particulièrement « les belles plumes des auteurs ».

Une gentillesse sincère

Son intérêt pour les mots ne sarrette pas à la lecture. Elle s’intéresse aussi beaucoup à l’actualité littéraire. Elle écoute des émissions radios ou télévision, sur ce thème.

Cette femme d’une sympathie et d’une sincérité touchante, est une voyageuse dans l’âme. Cependant ces voyages ne se font pas que sur la route, ils se font aussi au travers des pages. Si vous la rencontrez un jour par hasard au détour d’une allé du festival, elle vous transmettra l’amour des mots. 

Océane SATRE-BUISSON

Infographie récapitulatif des participants du salon et de la dictée

Piktochart participants salon + dictée

Pour rester dans le thème du Livre dans la Boucle, allez voir l’article « Dominique SIGAUD, une femme de lettre et de terrain« 

Une réponse sur “Une dictée au fil des mots”

Les commentaires sont fermés.