Le Mont-Saint-Michel : un haut lieu du patrimoine français

C’est un endroit qui se situe en Normandie, à deux pas de la Bretagne, au fond d’une baie portant le nom de Mont-Saint-Michel. Une ville impressionnante, qui ne cesse d’attirer les visiteurs par la magnifique configuration de ces édifices et aussi par le mouvement spectaculaire de ces marées.

Un bâtiment emblématique du Mont-Saint-Michel

Mont-Saint-Michel, Abbaye
L’Abbaye du Mont-Saint-Michel – Pixabay

Cette commune située dans le département de la Manche est composée de soixante-cinq édifices dont l’abbaye qui est le plus important. Elle se trouve sur l’îlot rocheux consacré à saint Michel. Elle s’élance vers le ciel avec un cloché dominant à cent cinquante-cinq mètres, coiffé de la statue de l’archange Saint Michel. La construction a commencé au Xe siècle et s’est poursuivie jusqu’aux restaurations du XIXe siècle, un chef d’œuvre de l’art gothique roman. Malheureusement, de nombreux incendies et effondrements ont transformés sont architectures.

Grâce à cette magnifique construction, l’abbaye et ses dépendances sont classés comme monuments historiques et s’inscrit dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.Un record pour ce merveilleux lieu qui est compté comme le second site le plus visité après Notre-Dame de Paris.

Au cœur de la ville

C’est l’une des rares ville de France à avoir conservé intégralement ses fortifications datant du XIIIème et XIVèmesiècle.

Ce haut lieu, d’histoire et de spiritualité se compose de deux partie appelé « le haut et le bas ». Dans les niveaux inférieurs se trouvent les bâtiments de la ville : restaurants, hôtellerie, magasins de souvenirs, musées, mairie. Ils sont reliée entre eux par une foule de ruelles et d’escaliers. L’abbaye reste le plus attractif pour les visiteurs.  Cela représente seulement 30% d’entre eux contre 70% pour la partie du « bas ». La moitié basse du village est faites de surprises que l’on peut apercevoir du haut des remparts. Des petits jardins, autrefois cultivés par les habitants, se cachent derrière les maisons. Pour y accéder, il faut longer la Grande Rue qui est le passage principal, traversant le village jusqu’à l’Abbaye.

Hors des sentiers battus, le chemin montant vers la Tour Gabriel (construite en 1524) permet d’éviter la rue commerçante. Cette tour servait au départ à protéger la côte ouest puis, elle est devenue un moulin et ensuite un phare pour aider les bateaux à accoster.

Le Mont-Saint-Michel comptait plus de 400 habitants au Moyen âge. Une ville au départ peu peuplé mais qui a vu sa densité augmentée passant d’un millier de personnes au cours des années.

Rue du Mont-Saint-Michel- Pixabay

Un brin d’histoire

 Au départ le lieu se nommait « Mont tombe » en l’honneur du Dieu Gaulois. Très vite, il prit le nom de Mont-Saint-Michel dirigé par des moines, sous l’autorité de l’abbé. Cette ville deviendra un lieu de pèlerinage de l’Occident chrétien et un centre de la culture médiévale.

À partir du XIVe siècle, le Mont-Saint-Michel servait de forteresse et de passage du fait de sa localisation : placé à la frontière entre Normandie et Bretagne. En 1793, (suite à la Révolution), il devient une prison, chassant l’intégralité des moines pour ne servir qu’à des fin militaires. L’Abbaye devient alors une maison de force.

Dès le XIXème siècle, les touristes peintres et écrivains, vont peu à peu remplacer les pèlerins. Elle va perdre de son importance tant sur le plan religieux que militaire. C’est que plus tard, que de nouveaux moines vont réinvestir les lieux. Ils  tenterons par la suite de relancer les pèlerinages.

Ville du Mont-Saint-Michel – Pixabay

Une gastronomie locale

La gastronomie fait aussi partie du voyage !

Depuis des années, des terrains ont été consacré à l’agriculture et à l’élevage. On peut y retrouver des moutons ainsi que de l’agneau de pré-salé qui est une spécialité locale. À ne pas oublier, les huîtres à déguster sur le port de la Houle à Cancale. Cette commune nous présente une gastronomie fine et locale qui accompagne des paysages spectaculaires.

Il n’y a plus qu’à découvrir les spécialités culinaires autour du Mont-Saint-Michel, des meilleurs plats traditionnels aux richesses et savoir-faire des terroirs.

Les meilleurs restaurants :

  • La Sirène Lochet
  • Au Pèlerin
  • Restaurant du Guesclin
  • Le Pré Salé
  • Restaurant Le Relais du Roy
  • La Ferme Saint Michel

Le Mont-Saint-Michel : un site naturel d’exception

Les grandes marées de l’Europe continentale font l’objet d’un spectacle grandiose. En effet, il y a presque quinze mètres de différences entre basse et haute mer. Le « mascaret » désigne la vague sur laquelle s’exerce les sportifs. Elle atteint plusieurs dizaines de centimètres lors des vives eaux.

Il a également une baie riche en faune et en flore, elle est connue pour donner un bel habitat naturel pour les phoques veaux marins, les bancs de dauphins et les centaines d’espèces d’oiseaux. Elle participe donc à la richesse de la flore maritime. De nombreux travaux ont été réalisé pour éviter l’ensablement de la baie afin de garantir une marée haute sur le long terme.

Sorties et activités 

Que faire au Mont-Saint-Michel ?  six activités incontournables :

  • visite de l’Abbaye
  • traverser la baie à pied
  • prendre le temps d’admirer les paysages et les marées
  • visite du musée de la mer et de l’écologie
  • randonner, vélos, pêche et kayak sont de rigueur
  • la cour du boulevard avec le restaurant de la Mère Poulard et plus au fond la porte du roi`
photo mettant en valeur la nature du Mont-Saint-Michel
Nature du Mont-Saint-Michel – Pixabay

Ce magnifique lieu, le MontSaintMichel doit être préservé. Nous devons respecter son environnement ainsi que son historique à cause de sa fragilité. A savoir que, ce site est confronté aux problèmes de sur-fréquentation qui ont un impact direct et majeur sur le milieu naturel. C’est bien une valeur inestimable au plan culturel. Le préserver maintenant c’est avoir une vision à long terme et permettre à toutes générations confondues de pouvoir l’admirer.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la localisation du lieu, cliquez sur l’image ci-dessous :

Découvrez aussi L’île de Noirmoutier – Petit trésor de la Vendée 

Sources :

Site internet histoire de l’Abbaye 

 Wikipédia sur la commune

Site web de la ville