Le métier d’illustrateur-brouillon

Créatif et talentueux : le métier d’illustrateur est fait pour vous

Le métier d’illustrateur consiste à mettre des images sur des propos, idées, un texte. On le retrouve dans de multiples domaines comme la publicité, la bande-dessinée, couverture de livres.

Les domaines d’activités du métier d’illustrateur

L’illustratrice peut exercer ses compétences dans de nombreux domaines et toucher différentes cibles. Les livres de jeunesse sont caractérisés par peu de textes et plutôt dominés par des images pour que les enfants assimilent mieux les informations, ce créatif est doué pour mettre en image des mots et donc permettre aux plus petits d’apprendre des choses de manière ludique.
Cela concerne aussi les livres scolaires puisqu’il faut donner envie aux élèves d’étudier grâce à ce livre et avec quelques illustrations parmi le texte on peut l’aérer et schématiser un propos de manière concrète.
On dit qu’une image vaut mille mots : cela décrit bien une caricature qui tend à accentuer des traits et transmet des informations importantes à travers l’humour. Plus souvent des dessins les illustrateurs réalise un dessin de manière brève et claire.
Dans la publicité l’illustration est très présente dans la communication pour changer de la photographie pour apporter de l’originalité au produit. Il peut donner une image percutante d’un produit, une marque…
En revanche on fait appel à l’illustrateur le plus souvent pour réaliser des pochettes d’album ou encore pour des affiches de films dans le domaine de l’animation par exemple. Les artistes se penchent souvent vers un visuel plus graphique pour faire transmettre leurs propos de manière esthétique et atypique. Les plus emblématiques sont les pochettes du groupe Gorillaz par exemple.
Sur les sites internet les entreprises souvent de graphisme utilisent des illustrations pour dépeindre le personnel ou pour décorer leurs sites.

Les Missions de l’illustrateur

Quand l’illustrateur reçoit un projet il se met en contact avec son client pour distinguer au mieux ses attentes, idées ou contraintes
Pour le bon déroulement de la mission il doit identifier les conditions à respecter et les grouper dans un cahier des charges qui lui permettra de définir son planning.
S’imprégner du sujet tout en faisant de la prospection alimentera notre imagination pour créer un univers graphique propre au message qu’il veut faire véhiculer face à la cible visée.
GIF d'un illustrateur en réflexion
GIF d’un illustrateur en réflexion https://media.giphy.com/media/3ohzdKzAInbIxUrQK4/giphy.gif
Attirer le regard en véhiculant un message : du lecteur, conso ou joueur
Il faut être au courant des législations selon le support : affiche, site internet, journal… pour sélectionner le bon format de sa production et ainsi respecter les contraintes. Assurer le service après-vente est recommandé s’il faut apporter des modifications par exemple.

Les ustensiles de l’illustrateur

L’illustrateur doit en permanence trouver de nouvelles idées, concept, se renouveler. Pour cela on ne doit pas retrouver la même technique ou style dans ses illustrations donc il opte pour différents outils de dessin.
L’illustrateur connaît sur les bouts des doigts les logiciels PAO avec la suite Adobe. Mais suivants sont projets il utilise d’autres outils pour transmettre un ton que les outils numériques n’ont pas comme la peinture pour l’authenticité. Le fusain pour le mouvement et un côté plutôt abstrait. Les crayons et les feutres sont plus adaptés pour les ouvrages destinés aux enfants. Le métier d’illustrateur l’amène à s’inspirer de tout ce qui l’entoure afin d’apporter un contenu toujours plus innovant et créatif.
Les outils de l'illustrateur
Les outils de l’illustrateur

Les Formations pour le métier d’illustrateur

Compétences requises

Il est de rigueur d’avoir un bon coup de crayons, un esprit créatif et imaginatif et original l’illustrateur possède des connaissance approfondie dans la colorimétrie, la mesure des couleurs tout comme la perceptive. Son trait doit être le plus précis afin d’obtenir un dessin propre et clair.
Il adapte sa technique par rapport au format pour le journal par exemple ce sera plutôt une page A4 alors que pour une affiche cela sera largement plus grand. Que ce soit les jeux-vidéos ou une application la forme change radicalement.
Être polyvalent et élargir son champ d’intervention est un indispensable pour laisser libre cours à son imagination sans se fermer des portes.  Tout en étant alerte face au monde qui l’entoure, puiser dans son environnement l’inspiration en ayant une ouverture d’esprit et un regard attentif pour s’adapter à tous types de missions.
Selon le secteur d’activités les contraintes diffèrent mais l’objectif reste le même.

Quelles études pour devenir illustrateur ?

Il y a bien des manières d’accéder au métiers d’illustrateur mais il faut être motiver et sûre de soi. Voici un condensé des formations disponibles :
Niv BAC +1
Année préparatoire dessinateur de bande dessinée et illustration
Niv BAC +2
Arts graphiques option illustration/bande dessinée – concept art – Storyboard
BTS Design graphique option communication et médias imprimés
Dessinateur bande dessinée et illustration
Niveau bac +3
DNMADE mention graphisme, livre
DNA-diplôme national art option communication, art, design
Illustration graphiste
Niv BAC +4
DSAA – Diplôme supérieur arts appliqués option graphisme
Dessinateur-concepteur option édition multimédia
Niv BAC +5
DNSEP- Diplôme national supérieur d’expression plastique option communication ou design
Diplôme national supérieur des arts décoratifs (ENSAD)
Directeur artistique image et média
Il y a aussi la possibilité de devenir freelance et donc travailler à son compte mais il faut démarcher et faire de la prospection pour avoir des missions.

Les clients que peut rencontrer un illustrateur

Durant son activité l’illustrateur se retrouve souvent à travailler pour des maisons d’éditions et de presse pour aéré les pages de livres, de journaux ou pour tout simplement apporter de l’esthétisme aux magazines par exemple.
 Dans les agences de publicité il y a souvent un illustrateur pour apporter un design graphique plus axé sur le dessin pour certaines campagnes publicitaires.
Le métier d’illustrateur peut aussi être requis par des particuliers qui souhaitent par exemple avoir des faire-part esthétiques et graphique.
Enfin l’illustrateur travaille souvent dans une entreprise de graphisme et communication.
Pour en savoir plus rendez-vous sur ces sites :