Le métier de coach sportif

 

 

 

 

 

 

Que ce soit à la Préhistoire pour survivre ou à l’Antiquité et au Moyen-Age pour se préparer à la guerre, les Hommes ont toujours fait du sport. C’est au début du XXème siècle que les machines destinées au sport se développent. De plus, l’industrie du fitness s’accroît en France et dans le monde entier, avec notamment l’apparition de revues spécialisées, de compétitions sportives et de la mise en avant d’un mode de vie sain liée à une activité physique journalière et d’une alimentation saine fortement prônée à cette époque.

Ces dernières années, de nombreuses chaines de salles de sport se sont implantés et les moyens de garder la forme sont se sont démultipliés (notamment grâce aux salles, machines, internet). Pourtant, le métier de coach est toujours présent, gage de réussite et de motivation manquant parfois aux personnes s’entrainant seules.

Qu’est-ce que c’est ?

Le métier de coach sportif est en pleine expansion ces dernières années. Cette profession répond ainsi aux attentes des français qui sont de plus en plus nombreux dans leur recherche de bien-être et d’équilibre. Le coach peut évoluer dans une salle de sport ou être à son compte, en allant au domicile des particuliers et en emmenant tout le matériel nécessaire pour le bon déroulement de la séance. Il peut être un entraineur pour particuliers ou bien suivre un groupe de personne, conseiller ou même être préparateur physique d’une équipe.

Il prend en compte les attentes de sa clientèle qui peuvent être variées.  Le prospect peut chercher la perte de poids, prise de masse musculaire, améliorer sa vitesse ou son explosivité. Il conseille ses clients sur de nombreux aspects : il construit un programme sportif ainsi qu’une diète personnalisée après avoir évaluer les performances et appréhender les attentes de chacun. Ce métier peut l’amener à animer des groupes de personne. Il doit donc préparer la séance en assurant l’animation et les éléments secondaires comme les musiques d’accompagnement.

Les avantages et inconvénients

L’avantage de ce métier est que le coach peut faire de sa passion un métier et la partager. Cela peut participer à l’épanouissement de son public, ce qui est très gratifiant pour un individu. Ce métier favorise le contact humain, on peut rencontrer des gens de tous milieux et de tout âge. Les autres avantages sont une autonomie d’action dans le métier et une liberté (bien que limitée) dans l’organisation du planning du coach et au niveau des déplacements.

Cependant, il présente aussi des défauts à prendre en considération. Le principal étant que les horaires de coach sont en décalés. les personnes vont faire du sport en dehors de leur horaire de travail c’est-à-dire le midi, le soir et en week-end. De plus les temps partiels sont courants, il est alors parfois nécessaire de cumuler les employeurs pour avoir des revenus décents. Enfin, ce métier peut être physiquement fatiguant. Le coach pourra donc envisager de se reconvertir en directeur d’un club de remise en forme, d’ouvrir sa propre salle de sport ou bien même de devenir formateur de futurs coachs.

Quelles sont les qualités requises ?

Le métier de coach est beaucoup plus subtil qu’il n’y parait. Il ne suffit pas de dicter des ordres et dire quoi manger ou non. Les connaissances techniques de la discipline est la qualité la plus importante. Le coach sportif doit avoir un bon capital de connaissances sur l’anatomie du corps humain. Il doit aussi être en forme et avoir une bonne disposition physique.

La psychologie est aussi présente dans ce métier. Comme dans tout métier d’enseignement, la pédagogie doit être développée de la part du coach dans l’accompagnement de ses clients. Il peut être amené  à travailler avec des personnes de tout âge et doit donc faire preuve de patience et de dynamisme. Chaque personne coachée aura un niveau, détermination ou même assiduité différente. Enfin, s’il est à son compte, le coach doit tirer profit de compétences marketing afin de prospecter et de faire connaître son activité à sa clientèle.

Les formations

Il existe de nombreuses formations pour être coach sportif. La formation minimum étant le Brevet d’Etat d’éducateur sportif option métiers de la forme ou le BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) accessibles après avoir obtenu son bac. Pour atteindre des postes tels que responsable d’un club, des formations comme un DEUST métier de la forme ou DEUST STAPS (bac+2) sont accessibles et pourront être suivies d’une licence en STAPS.

Quel avenir pour ce métier ?

Aujourd’hui, la technologie remodèle le visage du coaching. Les coachs auront toujours une clientèle pour s’entraîner en groupe ou en individuel. Cependant, de nouveaux outils font leur apparition pour les personnes souhaitant s’entraîner individuellement. Par exemple, les montres connectées indiquent le rythme cardiaque, le nombre de pas effectués ou encore les aliments à consommer ou non. Aussi, le coaching en ligne est en pleine effervescence, ainsi, les personnes peuvent recevoir des programmes et une diète à respecter en ligne

Le salaire d’un coach sportif dépend de son statut, s’il est indépendant ou salarié, son niveau de qualification. En moyenne, le salaire sportif varie entre 2300 et 7800 euros par mois, selon la structure qu’il intègre ou sa pratique. Le salaire de débutant est de 1521 euros. Il est possible d’exercer sans diplôme mais le coach peut être quasiment certain que sa clientèle ne se développera pas.

 

https://www.cersa.org/devenir-coach-sportif/

https://www.regionsjob.com/observatoire-metiers/fiche/coach-sportif

http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/metiers/fiche-metier/coach-fitness.html

https://www.superprof.fr/blog/les-origines-du-fitness/