Le graphiste, sa carte d’identité

Le graphiste est un professionnel du domaine de la publicité principalement. Il s’agit d’un monde artistique et créatif. Partez à la découverte de ce métier et toutes ses caractéristiques. 

Quelle est la formation du graphiste ?

Pour en arriver là, le graphiste a généralement au moins un bac +2. Habituellement, pour devenir pratiquer ce métier, il est nécessaire d’avoir suivi une formation technique et artistique, qui se fait principalement par le BTS pour premier niveau de formation, les plus rependus sont notamment le BTS design graphique ou le BTS design de communication. Il est également possible de poursuivre dans cette voie avec un diplôme issu d’une école d’art. Peu de formations existent au niveau universitaire pour accéder à ce domaine.

Au niveau scolaire, il existe de nombreuses écoles supérieures d’art, aussi appelées beaux-arts préparant à des diplômes nationaux, DNA et DNSEP, mais aussi à des écoles supérieures d’arts appliqués formant au DSAA et également des écoles d’art reconnues proposant d’autres diplômes correspondants.

Quoi qu’il en soit, celui-ci doit bénéficier d’une formation en art appliqué ou en communication, et peut également poursuivre dans les domaines de création et design numérique ou de communication visuelle.

En quoi consiste le travail du graphiste ?

Le graphiste travaille généralement pour un client et doit répondre à sa demande par son travail. Il exprime ses idées en images, en visuels,  passe la plupart de son temps avec les yeux rivés sur son ordinateur et doit se montrer créatif, pour transmettre le message formulé par le client. C’est alors qu’il alt="Ordinateur portable du graphiste"réalise la création de la charte graphique. Le graphiste doit allier couleurs et texte et choisir le bon support. Il pourra ensuite décliner ces réalisations sur différents supports pour répondre à la demande de son client.

Le graphiste est présent à différentes étapes : conception et création, exécution et impression. Il doit toujours se montrer attentif à la fabrication. En effet, selon la taille de la structure dans laquelle il travaille, le graphiste devra participer à toute l’élaboration du concept : le montage de la page à l’écran, la photogravure, la numérisation, mais aussi l’incorporation des textes et des images, la sélection des couleurs… Il contrôle chaque partie de la réalisation, jusqu’à l’impression s’il y en a une.

Les graphistes travaillent souvent dans l’urgence, ils ont des délais à respecter. Il doit connaître sur le bout des doigts les logiciels de PAO, tels que Photoshop, InDesign et Illustrator pour pouvoir mener à bien ses missions.

alt="logos photoshop illustrator indesign"

« Nous sommes à cheval entre deux mondes : le monde de la prépublication et le monde de sa réception, c’est-à-dire que nous sommes ceux qui traduisent les concepts invisibles dans des formes emballées, nous convertissons des pensées et des actions en images mentales et en attitudes. »
– Neville Brody (graphiste)

Concrètement, quelles sont ses missions ?

  • Le graphiste va à la rencontre de son interlocuteur ou de son client pour analyser la demande
  • Celui-ci exprime la demande du client par une image
  • Il participe et s’implique dans toutes les étapes de la réalisation : conception, création, exécution et impression
  • Souvent, il participe au montage, à la numérisation, au choix des couleurs, à l’incorporation du texte pour réaliser des visuels uniques
  • Le graphiste échange régulièrement avec le client. Il peut aussi assurer des échanges avec son directeur artistique ou le rédacteur s’il travaille avec eux, pour veiller à la bonne conduite du projet
  • Il assure le suivi et si besoin l’impression

Quelles sont les compétences et les qualités requises pour être graphiste ?

Il s’intéresse généralement aux milieux artistiques. Il doit pouvoir retranscrire des idées en images. Les logiciels de PAO n’ont pas de secret pour le graphiste, c’est avec eux que le graphiste exprime sa créativité et met au point ses réalisation. Il connait les langages des couleurs et de la typographie sur le bout des doigts.

Pour répondre correctement à chaque demande, le graphiste doit s’informer et se montrer curieux.

Il doit savoir répondre au stress et avoir un sens de l’organisation irréprochable pour pouvoir gérer son temps de travail et ne pas se faire surprendre.

Quel est le salaire du graphiste en général ?

Le salaire du débutant varie entre 2000 et 2500€ brut par mois, mais cela peut évoluer au fil de sa carrière.

Où travaille-t-il ?

Le graphiste peut travailler autant comme indépendant qu’en tant que salarié. Il peut travailler en agence ou dans le service communication d’une entreprise. Il existe beaucoup de concurrence sur ce marché et les débuts sont souvent difficiles.

Avec qui travaille le graphiste ?

Il lui arrive parfois de travailler avec d’autres graphistes, tout dépend du milieu dans lequel il se trouve. Souvent, il réalise ses projets avec un directeur artistique qui supervise son travail et parfois avec un rédacteur.

De plus, le graphiste ne travaille jamais seul car il doit répondre à la demande d’un client, il travaille toujours main dans la main avec lui pour mener à bien le projet de ses rêves et l’aider à transmettre son message.

Vous pouvez également découvrir le métier de graphiste de manière plus synthétique grâce au Piktochart et au Sketchnote suivants :

sketchnote expliquant le métier de graphiste

Pour plus d’informations :

Si vous souhaitez en découvrir davantage sur les formations qui mènent au métier de graphiste, vous pouvez visiter le site Onisep ou un article similaire sur Le métier de designer graphiste : formation et débouchés.

Pour découvrir de nouveaux métiers dans le domaine de la communication, vous pouvez également lire un article sur le métier de chef de projet événementiel ou de responsable de production.

Sources :

2 réponses sur “Le graphiste, sa carte d’identité”

Les commentaires sont fermés.