Le concepteur-rédacteur, cet artiste des mots

Body copy, cible, média, client, agence… Tout ces mots sont relatifs à un métier : le concepteur-rédacteur. Vous-vous êtes toujours demandé quel était le rôle du concepteur-rédacteur ? Savoir écrire et être créatif sont les clés de ce métier, mais quelles autres qualités doit-on posséder pour exercer de métier ? DUT info com, BTS communication… Et après ?  On vous explique tout cela.

Les principales missions du Concepteur-Rédacteur

Le slogan, le ton du message, textes forts, l’idée forte sont des éléments avec lesquels le concepteur rédacteur jongle. Il reçoit dans un premier temps le brief d’un annonceur. Puis il l’analyse et le digère. Il pose sur le papier ses idées avant pouvoir proposer une stratégie commerciale à son commanditaire.

Voici comment le Concepteur-Rédacteur procède. Avant de s’atteler à la tâche, il recueille toutes les informations de la part du service commercial. Ces renseignements portent essentiellement sur les axes de la campagne qui sont en amont définis, à savoir la définition du produit ou du service à promouvoir, le public et les supports adaptés.

Pour mener son travail à bien et avec le plus de précisions possible il peut avoir recours aux Média-Planeurs ainsi qu’aux Planeurs Stratégiques qui l’aiguilleront et lui fourniront les informations dont il a besoin.

Ensuite, après des heures de dur labeur, il propose ces créations au Directeur de Création. Celui-ci est considéré comme le maître de l’image. Ensemble il mettront en forme et envisageront une future application du projet. S’il est validé, le Concepteur-Rédacteur va rédiger des textes selon différents médias : publi-rédactionnels pour des journaux, des communiqués de presse, des scénarios et des teasers. Le discours doit être clair et simple, le consommateur peut saisir directement le message, qui se doit d’être accrocheur.

Le Concepteur-Rédacteur s’inspire des tendances actuelles, des phénomènes de société. Il traque toujours les dernières aspirations. En binôme avec le Directeur-Artistique, ou le Directeur de Création il se charge de la réalisation de la production comme le choix des typographies, la mise en page et le format.

Le Concepteur-Rédacteur est…

On exige d’un Concepteur-Rédacteur qu’il soit très créatif et qu’il ait une solide culture générale. Ouvert d’esprit et curieux il doit également posséder une excellente plume et être doté d’un bon sens de l’humour. Travailler dans un environnement stressant et être capable d’analyser rapidement le brief qu’on lui donne ne doit pas lui poser de souci. Par ailleurs, la psychologie de la vente ne doit pas avoir de secrets pour lui.

Le type d’employeur et environnement de travail

La plupart du temps, le travail du Concepteur-Rédacteur se fait en agence de communication ou publicité. On le trouve rarement en agence interactive ou agence de communication digitale. On le trouve dans le pôle créatif. Son supérieur est le Directeur de Création. Il se chargera de superviser l’équipe du Concepteur-Rédacteur et du Directeur-Artistique. Il est possible, mais c’est rare, que le Concepteur-Rédacteur exerce sa profession de façon indépendante en freelance par exemple.

Les contraintes

Généralement le travail d’un Concepteur-Rédacteur doit être effectué en un temps très limité. En effet, on lui donne entre deux à trois semaines pour réaliser et présenter ses idées. Ainsi, travailler vite et sous pression sont les deux principales contraintes de ce métier. Par ailleurs, on note également qu’il doit être polyvalent car, il doit pouvoir avancer non seulement sur un seul projet mais plusieurs à la fois.

Accéder à ce post reste assez compliqué. Cependant, on remarque qu’il y a plus de places disponible pour le post de Directeur Artistique que pour celui de Concepteur-Rédacteur. Pour se démarquer et avoir le profil qui convient il est indispensable d’effectuer plusieurs stages dans le domaine. De plus, réaliser un book avec toutes les créations effectuées peut-être un plus. Néanmoins, certaines places sont à pourvoir dans de grandes entreprises et il y a davantage de possibilité d’emplois sur internet grâce à la publicité digitale.

Les formations demandées

On privilégie davantage les formations supérieures qui ont un lien avec la communication. Les écoles de commerces, les universités où l’on enseigne des notions d’éditions, d’art et même les formations littéraires sont le parcours idéal pour pouvoir un jour devenir Concepteur-Rédacteur. En effet, la compétence de prédilection pour faire ce métier est la rédaction. L’orthographe est une composante essentielle pour devenir Concepteur-Rédacteur.

Si l’on se penche sur des exemples d’études post bac, les formations les plus cohérentes sont le DUT information-communication option publicité et le BTS communication. Après ces deux ans, les étudiants ont la possibilité de s’orienter dans des écoles spécialisées telles que Sup de Pub, Iscom, Sup de Création pour aller jusqu’au MASTER.

L’évolution du métier de Concepteur-Rédacteur

Le Concepteur-Rédacteur évolue et avec le temps il dispose d’un large porte-feuille client. S’il souhaite atteindre un autre niveau il peut s’orienter vers le métier de Directeur de Création.

La rémunération

Au début de sa carrière, le salaire annuel d’un Concepteur-Rédacteur est approximativement de 2500 € brut par mois ce qui est l’équivalent de 1900 € net. Plus il prendra en grade, plus le salaire peut être élevé et atteindre jusqu’à 4500 € brut par mois ce qui revient à 3455 € net.

Pour voir l’infographie sur le métier de Concepteur-Rédacteur, cliquez ici.

 

Si vous désirez consulter d’autres sites pour avoir davantage d’informations cliquez ici.

Sources :

https://www.cidj.com/metiers/concepteur-redacteur-concepteur-redactrice

https://www.elaee.com/fiches-metiers/fiche-metier-concepteur-redacteur