L’île de Noirmoutier – Petit trésor de la Vendée

Surnommée l’« île aux mimosas », l’île de Noirmoutier est une île française appartenant au département de la Vendée (85) et à la région des Pays de la Loire. Elle se situe dans le golfe de Gascogne, dans l’océan Atlantique, et est reliée à la France à la fois par le passage du Gois et par le pont de Noirmoutier depuis 1971. D’une superficie de 49 km², elle abrite 9 305 habitants (chiffre de 2018), qu’on appelle les Noirmoutrin.e.s.

La communauté de communes de l’Île de Noirmoutier

L’île de Noirmoutier est constituée de quatre communes : Noirmoutier-en-l’Île, l’Ėpine, la Guérinière et Barbâtre. Ensemble, elles forment la communauté de communes de l’Île-de-Noirmoutier (CCIN), et c’est le maire de L’Ėpine, Monsieur Dominique CHANTOIN, qui en est le Président.

Infographie de l’île de Noirmoutier
Infographie réalisée à l’aide de Piktochart

Noirmoutier-en-l’Île

Communément appelée « Noirmoutier », la commune de Noirmoutier-en-l’Île se situe sur la partie nord de l’île de Noirmoutier, et est séparée du reste de cette dernière par des marais salants. Son bourg est considéré comme la capitale de l’île.

Deux autres agglomérations rurales font partie de la commune de Noirmoutier-en-l’Île : l’Herbaudière, deuxième port de pêche du département vendéen, et le Veil, un hameau typique très prisé par les vacanciers en été du fait de ses nombreuses maisons vendéennes traditionnelles.

Le maire Noirmoutier-en-l’Île est Monsieur Yan BALAT, et la mairie se trouve place de l’Hôtel-de-Ville, dans le centre Ville.

Noirmoutier-en-l’Île a notamment été jumelée avec la ville de Padron (Espagne), entre 1992 et 2002. Aujourd’hui, elle est jumelée avec la ville de Crestview en Floride (États-Unis).

L’Ėpine

Troisième port de Noirmoutier, la commune de l’Ėpine se situe au centre de l’île, et juxtapose celle de la Guérinière. Elle tire son nom de l’aubépine, une plante qui est aussi appelée épine blanche.

L’Ėpine abrite notamment le Bois des Eloux, site classé qui continue jusque dans la commune voisine de la Guérinière. Avant ce mélange de bois et de forêt s’élevait le vieux village des Eloux, complètement recouvert par les sables au début du XIIème siècle.

Le maire de la commune de l’Ėpine est Monsieur Dominique CHANTOIN , et la mairie se trouve dans la rue de l’Hôtel de ville.

La Guérinière

Tout comme sa voisine l’Ėpine, la commune de la Guérinière est au centre de Noirmoutier, mais se trouve quant à elle sur la partie la plus étroite de l’île. Outre des champs de pommes de terre et des marais salants, la Guérinière présente le point culminant de l’île de Noirmoutier, le Pé de l’Herse. D’une altitude d’environ 23 mètres de haut au-dessus de la mer, il offre un beau panorama sur l’océan Atlantique.

Le maire de la commune de la Guérinière est Monsieur Pierrick ADRIEN, et la mairie se trouve place René Ganachaud.

Barbâtre

La commune de Barbâtre se trouve sur la partie la plus au sud de l’île de Noirmoutier et s’étend sur 7 kilomètres. Proche du continent, elle est un point de passage obligatoire pour quiconque souhaitant entrer ou sortir de l’île par voie terrestre.

En effet, Barbâtre est à l’extrémité du point de Noirmoutier, mais aussi de la chaussée submersible qu’est le célèbre passage du Gois. Exceptionnel du fait de sa longueur de 4 125 kilomètres, il n’est praticable qu’à marée basse. Lorsque la mer monte, il est entièrement recouvert d’eau. En 2017, le passage du Gois devient, avec l’île de la Crosnière et le polder de Sébastopol, un site classé.

Le maire de la commune de Barbâtre est Monsieur Louis GIBIER, et la mairie se situe dans la rue de l’Ėglise.

Économie

L’une des principales activités économiques de l’île de Noirmoutier est le tourisme. Grâce à ses trois ports (Noirmoutier-en-l’Île, l’Herbaudière et l’Ėpine), l’activité maritime est également très importante sur le territoire, qui pratique à la fois l’ostréiculture (l’élevage d’huîtres) et la pisciculture (l’élevage de poissons).

Le climat doux de l’île est quant à lui très favorable à la culture de pommes de terre, notamment celle de la bonnote, une variété locale, celle de la sirtéma ou bien encore celle de la charlotte.

Ce même climat favorise aussi l’évaporation des marais salants, qui recouvrent une grande partie de l’île. L’exploitation du sel remonte au Vème siècle, lorsque des moines bénédictins transformèrent les marais humides de Noirmoutier pour y récolter de l’« or blanc ». Aujourd’hui, le sel et la fleur de sel (un sel marin à gros grains) sont encore récoltés de façon artisanale, leur production pouvant atteindre jusqu’à 1 500 tonnes.

Marais salants de l'île de Noirmoutier
Marais salants de l’île de Noirmoutier – Pixabay

Enfin, l’artisanat du bâtiment, du paysage et des BTP représente un autre secteur d’activité économique non négligeable pour l’île.

Patrimoine

L’île de Noirmoutier est forte d’un patrimoine riche et varié. La commune de Noirmoutier-en-l’Île est notamment surmontée par le château de Noirmoutier, un château fort de 20 mètres de haut, datant du IXème siècle.

Non loin, l’église paroissiale Saint-Philibert abrite les vestiges de l’abbaye Saint-Philibert de Noirmoutier, un monastère bénédictin fondé en 674. Détruit à la fin du XVIIIème siècle, il n’en reste plus que le tombeau de son fondateur et la crypte mérovingienne. L’abbaye Notre-Dame de la Blanche (également appelée abbaye de l’Isle-Dieu), fondée au XIIème siècle, est une autre abbaye de Noirmoutier-en-l’Île.

Au nord-est de l’île, dans le Bois de la Chaise, se trouve le phare de la Pointe-des-Dames, construit en 1867. C’est l’un des plus vieux phares vendéens gardé en l’état. Au large se dresse un autre phare notable, le phare du Pilier.

L’île de Noirmoutier présente également plusieurs mégalithes, comme le dolmen de la Table (submergé la plupart du temps), le menhir des Dames ou encore le dolmen de la Pointe de l’Herbaudière.

Enfin, l’estacade de la plage des Dames est un autre édifice emblématique de l’île. La première estacade du Bois de la Chaise a été construite en 1889, et a été entièrement restaurée dans les années 2013-2014. Ce long ponton fait de bois servait de débarcadère aux bateaux, et a joué un rôle majeur dans le développement du tourisme balnéaire au début du XXème siècle.

L'estacade du Bois de la Chaise sur l'île de Noirmoutier
L’Estacade du Bois de la Chaise – Pixabay

 

Découvrez ci-après d’autres territoires français : 

Sources :