Distributeur de films

Le distributeur de films, un métier qui cache beaucoup de missions, est une des étapes finales à la production d’un film. Ce dernier est enfin prêt à être présenté aux journalistes après être passé dans les mains de nombreuses autres personnes.

La distribution d’un film regroupe plusieurs acteurs faisant différents métiers. Comme le journaliste cinéma, l’affichiste, le réalisateur de bande-annonce, ou encore l’attaché de presse. Dans l’article ci-dessous, c’est le distributeur de films même qui va nous intéresser.
Pellicule de film, en lien avec le distributeur de films

Le distributeur de films

Tout commence par un coup de cœur à l’autre bout du monde, dans un festival sans renommée spécifique. On a ce coup de cœur, ce film, d’un auteur non connu. On le ramène en France dans l’espoir que le plaisir que nous avons eu en le regardant soit reproduit chez les spectateurs.
« C’est un intermédiaire entre les producteurs et le grand public. Il est en relation avec le producteur pour négocier les droits du film, conclure des mandats de distribution, après il fait tout le travail de préparation des sorties : le marketing c’est-à-dire le choix de l’affiche, la bande-annonce, le dossier de presse, la promotion, le partenariat éventuel, la commercialisation du film. » Marc Bony pour Allociné, distributeur de films, 2009.

Les qualités requises d’un distributeur de films

Comme dans tous les métiers, des qualités spécifiques sont attendues. Et comme pour tous les métiers du monde du cinéma, une grande culture cinématographique est obligatoire. Dans le cadre de la distribution, cette culture est utile pour bien comprendre les subtilités et références artistiques, et analyser les qualités d’un film et ses chances de réussite.
En d’autres termes, tout ce qui fait que c’est ce film que l’on décide de passer et pas un autre.
Être polyglotte est un énorme avantage pour vendre les films qu’il a sélectionné, que nous verrons plus bas.
Le sens du relationnel, la négociation de contrats, et le marketing sont des aptitudes indispensables au métier de distributeur. Ceci, pour réussir à convaincre les producteurs que ce fameux film sur lequel notre cœur a flanché vaut le coup d’être vu au grand public.
L’objectif principal reste de ne pas oublier le public, être obstiné, en vouloir. Il faut savoir tout donner pour vendre son coup de cœur.
Il faut savoir sentir la passion du cinéma dans nos arguments, mettre du cœur à l’ouvrage, être à l’écoute et observer, creuser derrière l’image. Le sens de la communication et une ouverture d’esprit sans faille, ainsi que l’anticipation des goûts des spectateurs doivent être au rendez-vous.

Jouer sur la différence

Les salles de cinéma ont, en général, la même programmation de films. Ce sont même très souvent les films à grands succès du type blockbuster. Les films d’auteurs par exemple, se trouvent seulement dans les plus petits cinémas ou encore dans les cinémas indépendants.
Ainsi, le distributeur doit savoir vendre ses coups de cœur au programmateur.
Les cinémas indépendants sont perdants s’ils souhaitent reproduire les multiplexes. Les distributeurs sont là pour vendre des exceptions en faisant découvrir des choses différentes et donner la possibilité au public de découvrir d’autres productions culturelles en lui donnant envie de venir dans ces cinémas indépendants. Il faut de l’exceptionnel dans le quotidien.

La date de sortie, savoir tirer à balle réelle

Le distributeur de films a réussi à fouler toutes les terres, écumer tous les festivals existants, a rencontré tous les réalisateurs qu’il a pu, a rassemblé tous ses coups de cœur.
Il a ensuite réussi sa deuxième étape, vendre ses coups de cœur à des cinémas.
La prochaine étape est pourtant peut-être la plus cruciale. Il peut vendre le meilleur film existant, si la date n’est pas bien choisie, toute cette aventure n’aura servi à rien.
Si vous souhaitez sortir un film à retournements, qu’il faut regarder plusieurs fois pour le comprendre par exemple, et qu’il sort en même temps qu’un David Fincher, vous pouvez être presque sûr que votre film sera oublié.

Évolution de carrière et salaire du distributeur de films

Très souvent, le distributeur commence comme salarié dans une boîte de distribution, comme Pathé-Gaumont. C’est ici qu’il va apprendre le métier. Bien que des écoles, que nous développons plus bas, existent, c’est un métier qui s’apprend principalement sur le tas. Comme beaucoup de métiers du cinéma, même si ces écoles aident beaucoup et apprennent des qualifications essentielles, le principal du métier s’acquiert grâce à des stages ou autres formations professionnelles.
Mais revenons à nos moutons, nous disions donc que distributeur commence souvent comme salarié dans une agence, où il est chargé de quelques commissions.
Ensuite, il peut choisir de se déployer et ainsi rejoindre les acheteurs et les programmateurs.
Le salaire mensuel du débutant tourne autour des 2000€ par mois, plus des primes de performances commerciales. Un pourcentage est touché selon les entrées que fait le film.

Formations pour devenir distributeur de films.

Toutes les formations dans le cinéma et l’audiovisuel sont recommandées. La plupart de ces écoles ne sont pas forcément payantes, mais sont sur concours, avec une partie orale et une partie écrite. Les concours se rassemblent sur plusieurs points ou encore en connaissances à avoir. Par exemple, il est nécessaire d’avoir une grande culture cinématographique.
Deux exemples d’écoles les plus fréquentées :
o La FEMIS, parcours distribution et exploitation
o L’IESA, l’école internationale des métiers de la culture et du marché de l’art
Les BTS en audiovisuel sont également recommandés.
Outre ceux-ci, les formations en communication ou en marketing sont les formations les plus suivies.
Néanmoins, comme énoncé plus haut, la façon la plus efficace de devenir distributeur de films est d’aller sur le terrain, prendre des risques, passer son temps au cinéma, voir au moins deux films par jour et se donner à fond. Et c’est à ce moment, et seulement là, que notre passion devient notre raison de vivre.

Sources :

http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/metiers/fiche-metier/distributeur-de-films.html : L’Étudiant, fiche métier sur le distributeur de films

https://www.iesa.fr/vie-etudiante/metiers/distributeur-films-programmes-tv : IESA, site de l’école de cinéma, rubrique que le distributeur de films

https://www.retourverslecinema.com/a-quoi-servent-les-distributeurs/ : Retour vers le cinéma, rubrique « À quoi servent les distributeurs »

http://www.femis.fr : Site de l’école La FEMIS, rubrique « parcours distribution/exploitation »

http://metiers.siep.be/metier/distributeur-distributrice-films/ : Métiers, fiche métier sur le distributeur de films

Sketchnote distributeur de films

Piktochart reflétant le distributeur de films

Je vous conseille un article qui n’a rien à voir avec le cinéma mais qui est très intéressant, le métier de chargé de projet événementiel : Chef de projet : toutes les informations pour réussir

 

2 réponses sur “Distributeur de films”

Les commentaires sont fermés.