Concepteur rédacteur : un métier polyvalent

Devenir concepteur rédacteur

Savoir rédiger un article est essentiel pour devenir concepteur rédacteurLe métier de concepteur rédacteur est fait pour toi si tu es un créatif capable d’élaborer des scénarios, d’imaginer des slogans ou encore de rédiger le contenu d’une campagne de communication. Sa mission principale est de trouver le message d’une campagne de communication qui impact suffisamment, la formule que les auditeurs et lecteurs vont retenir, l’anecdote qui reste en mémoire.

Le concepteur rédacteur doit être de nature observatrice, il doit être à l’écoute du monde et en prise sur son temps, aimer et savoir saisir les tendances du moment, faire preuve de psychologie mais aussi ajouter de l’humour où il en faut et savoir jouer avec les mots. Avant toute chose, lors d’une demande, le concepteur rédacteur devra analyser le produit ou service à promouvoir ainsi que sa marque grâce à un cahier des charges fournit par cette dernière que le médiaplanneur lui transmet.

C’est un métier qui a des possibilités d’évolutions et de diversité : en effet le concepteur peut évoluer vers un poste de directeur de la création ou encore monter sa propre agence.

Comment travaille le concepteur rédacteur ?

Il passe la plupart de son temps dans l’agence qui l’emploie, mais se rend parfois chez des clients pour des rendez-vous. Parfois il peut assister à l’enregistrement d’un texte qu’il a rédigé, pour un spot radio par exemple.

Mais où exerce le concepteur rédacteur ?

Les agences de publicité sont les structures qui recrutent le plus de concepteurs-rédacteurs. Un concepteur-rédacteur aura plus de chance d’obtenir un poste en agence en ayant déjà effectué quelques stages auprès d’une personne confirmée pratiquant ce métier.
Des concepteurs-rédacteurs juniors peuvent également être recrutés dans des agences de conseil en communication.

Les qualités requises pour être concepteur rédacteur

L’imagination / la créativité : il doit être capable de prendre du recul par rapport au produit ou à la marque qu’il doit mettre en valeur afin de trouver des idées originales.

La curiosité

C’est une caractéristique fondamentale à un bon concepteur rédacteur qui se traduit par des comportements tels que lire, sentir l’air du temps, écouter les gens parler, retenir des formules ou encore des manières de s’exprimer.

La rigueur et la résistance :

C’est un métier qui ne donne pas droit à l’erreur l’équipe aura souvent à travailler dans l’urgence. Il vaut alors mieux pour lui d’être suffisamment résistant au stress.

Les savoir-faire

Le concepteur rédacteur doit savoir analyser les besoins d’un client, définir un concept créatif en fonction du support qui a été choisi, traduire un concept ou script en représentation visuelle, pouvoir présenter des projets, travailler avec son commanditaire pour définir les modalités d’un projet, piloter un même projet et donc coordonner ses différentes étapes, concevoir des projets de différents types tels que pour la presse, la radio, la télévision, en multimédia. Ce créatif se doit aussi d’être capable de négocier des contrats avec des clients ou collaborateur, de contrôler la réalisation d’une prestation, de rédiger différents messages adaptés en fonction des supports de communication et enfin de pouvoir formaliser les caractéristiques graphiques d’un support multimédia.

Les connaissances

Les connaissances du concepteur-rédacteur sont diverses : en effet, il doit maîtriser les techniques de communication, d’impression, d’infographie, la PAO (Publication Assistée par Ordinateur) mais aussi les outils bureautiques. Il a des connaissances en gestion de projets et en droit et doit savoir réaliser une chaine graphique.

Les compétences relationnelles et comportementales :

Le concepteur-rédacteur dispose d’une certaine curiosité technologique et commerciale dans son domaine, est de nature rigoureuse et sait savoir respecter les échéances et soigner la qualité de sa rédaction, est capable de travailler en coordination avec plusieurs équipes et sur plusieurs projets en même temps.

Les savoirs théoriques

Théoriquement, il connait la charte éditoriale, maitrise les différentes techniques de rédaction de messages commerciaux, le vocabulaire et les règles orthographiques et syntaxiques de la langue française, les différents logiciels de PAO et connait la stratégie commerciale de son enseigne et de l’environnement concurrentiel.

Le salaire minimum d’un concepteur-rédacteur est de 1 817€, son salaire moyen de
2 400€ et enfin le salaire maximum est de 4 113€.

Un métier non réservé à la communication

Ce métier peut s’exercer dans différents secteurs comme dans la publicité et études de marché, les activités juridiques et comptables, l’édition, l’assurance, le commerce, la programmation, conseil et autres activités informatiques ou encore l’industrie de l’habillement. De plus, la production de films cinématographiques, de vidéos et de programmes de télévision, enregistrement sonore et édition musicale ou encore d’autres activités spécialisées, scientifiques et techniques accueillent également des concepteurs-rédacteurs. Un métier polyvalent, donc.

Les activités éventuelles

Les activités du concepteur-rédacteur peuvent différer selon la mission en cours de l’agence. En effet, dans le cas de compétitions d’envergure nationale et/ou internationale par exemple, le concepteur-rédacteur peut, dans le cadre d’un budget de communication, avoir un second objectif en plus de celui qui lui est attribué au départ.
Enfin, le concepteur-rédacteur pourra participer à des opérations ayant pour but de remporter de nouveaux clients tels que des réponses aux appels d’offres ou encore une participation au processus commercial fréquent. Son travail sera plus particulièrement axé sur la dimension éditoriale, dans les recommandations stratégiques envisagées.

Des activités variables

Le champ d’action du poste de concepteur-rédacteur peut varier en fonction de plusieurs facteurs, tels que l’appréhension d’un ou plusieurs médias ou encore l‘encadrement ou non d’une équipe.
Dans le premier facteur, le concepteur-rédacteur est capable de travailler sur n’importe quel média car il a une approche 360°. Il se doit alors de maîtriser toutes les techniques et artistiques se rapportant à chaque support.

À l’inverse, il peut être spécialisé dans un moyen de communication. En effet aujourd’hui, des spécialistes du digital et contenu interactif apparaissent avec les nouveaux médias, car ils représentent une nouvelle façon de rédiger. Ils seront alors sollicités dans des campagnes d’e-publicité, mais aussi pour des animations évènementielles comme par exemple un jeu on-line ou encore dans la conception de la newsletter. Dans ce cas, il sera en collaboration avec des équipes marketing et Internet, tels que des directeurs artistiques ou encore des info-graphistes (Voir article sur le métier d’info-graphiste).

Pour ce qui est de l’encadrement ou non d’une équipe, lorsqu’un concepteur-rédacteur rencontre un certain succès au travers des campagnes de communication, il pourra avoir la possibilité de manager une équipe de concepteurs-rédacteurs, dans des agences de taille importantes.

Les formations demandées pour être concepteur rédacteur

Les écoles ou formations universitaires dans le commerce, la communication, publicité, les arts appliqués ou encore le journalisme sont adaptées au métier, mais aussi le BTS communication et le DUT Information et Communication avec option Publicité.

En conclusion, c’est un métier des plus riches qui s’offre à vous mais aussi des plus polyvalents. Si tu t’es reconnu dans cet article, ne réfléchis plus et fonce !  Pour avoir des informations supplémentaires sur ce métier, n’hésitez pas à aller voir sur la chaine de Sacré Why  https://youtu.be/1_8s_mAxKcA

Mon Piktochart !

 

Mis à jour le par jeinig