Concepteur Rédacteur

Définition du concepteur rédacteur (CR)

« Parce que nous le valons bien », « What else ? », « I’m Loving’ It », « Just do it » toutes ces accroches qui résonnent dans nos têtes et nous viennent si naturellement sont l’œuvre du Concepteur-Rédacteur. Habile écrivain, il est le spécialiste du stylo et sait manier les mots. Adepte des agence, en binôme avec un Directeur Artistique, il met les mots sur une idée en concevant les messages publicitaires des campagnes de communication en fonction des produits ou services à promouvoir mais aussi des publics visés et des supports utilisés.

Son style et ses créations sont très importants car ils participent à la fois à l’image de marque d’une agence mais aussi à l’identité de la structure pour la quelle il travail.

Missions confiées

La mission principale du Concepteur-Rédacteur consiste à résumer en une idée forte et des textes chocs, une stratégie commerciale pour un annonceur.

Le service commercial lui communique toutes les informations concernant les axes de la campagne qui ont été préalablement définis et dont il aura besoin : définition du produit ou service à promouvoir, cibles, médias retenus…

Afin d’obtenir toutes les infos lui permettant de maîtriser son sujet, il peut collaborer avec le service études et les planeurs stratégiques ou les médiaplanneurs. En effet le CR ne travail quasiment jamais en indépendance, il est constamment entouré afin de mieux cerner son sujet. Il imagine et propose ensuite au Directeur de Création différents projets et concepts originaux, qu’il met en forme avec le Directeur Artistique, son binôme indissociable.

Qualités requises

La créativité est au centre de son travail. Il se doit également d’avoir une bonne culture générale. Le CR est souvent défini comme une personne avec une grande curiosité d’esprit et une parfaite maîtrise de la langue française.

Sont également appréciés ses connaissances de la psychologie de la vente et sa capacité d’analyse et de synthèse.

Il ressemble quelque peu à un magicien grâce a son sens de la « formule magique », le tout sublimé par son sens de l’humour.

Environnement de travail

Le Concepteur-rédacteur exerce le plus souvent en agence de communication. On le voit surtout en agence de pub et moins en agence interactive. Le pôle créatif est son habitat naturel où il dépend du Directeur de Création, il forme une équipe de choc avec le Directeur Artistique avec qui il travaille. Le Concepteur-Rédacteur peut également exercer en tant qu’indépendant mais seul les CR expérimentés prennent leur courage à deux mains et se lancent dans une telle aventure.

Une fois sa qualité de CR prouvé, il peut obtenir un poste de Directeur de Création où il encadrera une équipe de CR très créatifs comme il aura pu l’être dans le passé.

Contraintes du poste

Le Concepteur-Rédacteur ne dispose que de très peu de temps (entre 2 et 3 semaines) pour présenter ses premières idées au client. Il doit donc être capable de travailler vite et sous pression permanente d’autant qu’il doit souvent jongler avec plusieurs projets à la fois.

Par ailleurs, c’est une fonction où les places sont chères : il y a beaucoup plus de DA (Directeur artistique) que de CR (Concepteur rédacteur). Enfin, on accède à la fonction après plusieurs périodes de stage indispensables.

Formations demandées

Comme dans beaucoup de métiers liés à la communication, les formations supérieures issues d’écoles de commerce, ou universitaires avec des notions d’arts graphiques, d’édition sont privilégiées, mais pas seulement. Au vu des compétences rédactionnelles requises, les formations littéraires sont également très appréciées. On recrute aussi des BTS communication ou DUT Infocom et certaines écoles spécialisées (Sup de Pub, Iscom, Sup de création).

Le book de références est de toute façon prioritaire, beaucoup basé sur les résultats, il est primordial d’apporter à l’entretins un book bien rempli et de qualité.

Rémunération des CR

On estime que le salaire annuel d’un Concepteur-Rédacteur junior est d’environ 30 000€ bruts annuels. Pour les plus aguerris, les salaires peuvent atteindre une moyenne de 54 000€ bruts annuels et les « stars » de la profession peuvent dépasser les 100 000€.

Autant dire que si l’on atteint des sommets du génie créatif, nos idées valent de l’or.